Archives de catégorie : Non classé

Frédéric Maurin prochain Directeur artistique
de l’Orchestre National de Jazz

Le guitariste et compositeur Frédéric Maurin est nommé Directeur artistique de l’Orchestre National de Jazz pour une durée de quatre ans. Son projet succédera à celui d’Olivier Benoit dont le mandat s’achèvera fin décembre 2018.

Réuni le 29 juin dernier, à l’initiative du Conseil de l’ONJ, un jury paritaire regroupant les membres du Conseil et ouvert à d’autres personnalités issues du monde de la culture, s’est prononcé en faveur de la candidature de Frédéric Maurin. Conformément au cahier des charges de l’ONJ, le nouveau Directeur artistique a imaginé un projet artistique et culturel ambitieux de grande ouverture pour l’orchestre, qui se devra de représenter – à travers une politique active de commandes et de collaborations – la diversité de la création musicale d’aujourd’hui, avec une attention particulière portée aux différentes générations et à la parité entre les femmes et les hommes. Son projet témoignera également d’une ouverture à la pluridisciplinarité. Chaque programme favorisera l’expérimentation des formes et des formats, grâce à un orchestre à géométrie variable, et s’inscrira dans un ancrage territorial fort, avec la complicité de lieux référents et diverses structures associées, afin de mettre en place un travail intégré de création, de diffusion et d’éducation artistique et culturelle.

Les détails et les nouvelles orientations du projet de Frédéric Maurin seront présentés à l’automne 2018.

Frédéric Maurin
Guitariste élevé au son de Jimi Hendrix, King Crimson et Frank Zappa, Frédéric Maurin abandonne très vite son métier d’ingénieur pour se consacrer entièrement à la musique et suit en parallèle une formation jazz et une formation d’écriture classique.
Depuis 14 ans, il dirige et compose le répertoire de PING MACHINE, ensemble de 15 musiciens qui est aujourd’hui unanimement reconnu comme une des références de la nouvelle scène jazz européenne.
Il y développe une musique singulière à l’imaginaire foisonnant. Ses larges influences vont de Ligeti à Steve Coleman en passant par Meshuggah, Charles Mingus ou Gérard Grisey. Il s’attache à proposer, à travers une écriture musicale très précise qui questionne le langage musical mais aussi les formes employées habituellement dans le jazz et les musiques improvisées, une musique qui garde toujours en son cœur une énergie et une générosité permettant une plongée collective dans un monde parallèle. PING MACHINE est un ensemble conventionné CERNI (Compagnie ou Ensemble à Rayonnement National et International) par la DRAC Île-de-France/Ministère de la Culture, soutenu par la SACEM, la SPEDIDAM, l’ADAMI et la Région Île-de-France.
Frédéric Maurin est, par ailleurs, aussi guitariste dans de multiples projets en tant que sideman. Depuis de nombreuses années, il choisit de s’impliquer collectivement afin d’améliorer les conditions de diffusion des musiques qu’il défend : de 2011 à 2017, il a été président de GRANDS FORMATS, fédération d’artistes pour la musique en grands formats qui regroupe aujourd’hui 57 grands orchestres professionnels et plus de 1000 musiciens sur l’ensemble du territoire français.

Photo © Catherine Ledrux