MIKE REED

BATTEUR, COMPOSITEUR, CHEF D’ORCHESTRE

Mike Reed est né le 26 mai, 1974 à Bielefeld en Allemagne. Musicien, compositeur, chef d’orchestre et présentateur des arts, il vit à Chicago où, pendant deux décennies, il s’impose dans la communauté artistique comme l’une des forces dominantes, non seulement par sa propre musique mais aussi dans les événements live qu’il produit : leader de plusieurs formations, Mike est le créateur/directeur du Pitchfork Music Festival ; il est le responsable actuel de la programmation du Chicago Jazz Festival ; et il est également le propriétaire et directeur du centre des arts du spectacle Constellation. Défenseur culturel dévoué, son engagement est de fournir des plateformes dédiées à l’expression artistique, des scènes qui travailleront sans contraintes ni pressions commerciales.

En 2016, il fait l’acquisition du Hungry Brain, une taverne accueillante qui joue un rôle pivot dans les musiques ‘live’ de création et aussi dans les programmes sociaux.

Son quartet post-bop People, Places & Things tient l’affiche depuis longtemps, ayant collaboré notamment avec des musiciens invités tels que Julian Priester, Ira Sullivan, Art Hoyle, Craig Taborn et Matthew Shipp. Aujourd’hui, une version élargie de son ensemble emmène le projet vers de nouveaux horizons : sous le nom de Flesh & Bone, celui-ci comporte des cuivres en plus, autour du chanteur/poète Marvin Tate Reed. On doit cette initiative à la réaction personnelle du leader lorsqu’il est pris dans une émeute raciale à Prerov, alors qu’il est en tournée en République tchèque. Reed dirige également un quintet d’improvisation — Loose Assembly — et l’octuor expansif Living by Lanterns, comprenant la guitariste Mary Halvorson, le cornettiste Taylor Ho Bynum, le batteur Tomas Fujiwara et la saxophoniste Ingrid Laubrock. Dernièrement, on remarque Mike Reed au sein d’Artifacts, un trio collectif avec Nicole Mitchell (flûte) et Tomeka Reid (violoncelle) qu’ils dédient à l’exécution de musiques composées par des membres de l’Association for the Advancement of Creative Musicians (AACM). Ces œuvres sont rarement interprétées par des musiciens autres que leurs compositeurs.

Après avoir forgé des liens collaboratifs étroits avec deux pionniers de l’AACM — le saxophoniste mythique Roscoe Mitchell, le trompettiste Wadada Leo Smith — Reed reste l’un des piliers de la scène musicale dans sa ville de Chicago, travaillant au sein du trio Sun Rooms dirigé par le vibraphoniste Jason Adasiewicz, mais aussi avec l’octuor du bassiste Jason Roebke. Il collabore avec d’autres musiciens de Chicago également, dont le guitariste Jeff Parker, la flûtiste Nicole Mitchell, le saxophoniste Fred Anderson ou encore le cornettiste Rob Mazurek. Reed est également membre de l’AACM de Chicago, et il est son Vice-Président entre 2009 et 2011. Depuis 2009, le magazine DownBeat  lui rend régulièrement hommage comme Jazz Artist, Rising Star dans son référendum annuel et, dans son numéro spécial « 80ème Anniversaire » ce même journal le cite comme l’un des « 80 Best Things About Jazz. » En 2010, Reed est désigné par le journal Chicago Tribune comme un “Chicagoan of the Year”, et en 2014, pour Chicago Magazine, Reed serait l’une des 100 personnes les plus puissantes et influentes de la ville. En 2016, il reçoit la bourse prestigieuse « United States Artist » attribuée par la Fondation Doris Duke en reconnaissance de “sa voix artistique unique qui élargit l’environnement créatif des Etats-Unis.”

Ses talents d’organisateur se révèlent pour la première fois lorsqu’en 2000, avec le cornettiste Josh Berman, il donne le coup d’envoi des concerts de la « Sunday Night Transmission Series » qui ont lieu au Hungry Brain. Cette série de concerts hebdomadaires est d’une importance capitale pour la vie sociale et artistique à Chicago des musiciens des univers jazz et musique improvisée. Elle ouvre la porte également aux activités de Mike Reed en tant qu’entrepreneur : en 2005, il fait fructifier cette expérience avec la création de grands festivals de musique qui s’étendent sur plusieurs jours, en partenariat avec le site web musical influent Pitchfork; depuis, l’événement est devenu un festival de musique parmi les plus importants du monde. Mike Reed ne tarde pas à rejoindre le comité d’organisation du Chicago Jazz Festival — le plus grand festival gratuit du monde consacré au jazz. Il participe également au lancement de la série musicale Downtown Sound à Chicago — des concerts gratuits hebdomadaires qui ont lieu au Millennium Park — en proposant un choix éclectique entre les genres rock indé, musiques du monde et soul contemporaine. Mike Reed reste impliqué dans sa programmation.

Au printemps 2013, il ouvre son site multisalles Constellation, un lieu qui laisse très vite sa marque sur la scène artistique locale. Dès le début, Reed choisit pour partenaire à Chicago l’organisation de danse Links Hall, qui est célèbre pour sa programmation d’événements chaque semaine. Links Hall apporte à la nouvelle structure des décennies d’expériences acquises en soutenant la croissance artistique dans les milieux de la danse, des arts du spectacle, du cinéma et des autres médias ; entre les mains de Mike Reed, Constellation devient une « serre » où fleurissent le jazz et les musiques improvisées aux côtés de la musique expérimentale et classique contemporaine. Selon Howard Reich, du journal Chicago Tribune, Constellation est “l’une des salles les plus importantes de la ville.” Un an plus tard, le Chicago Reader attribue à cet espace son prix pour “Best New Music Venue.”

www.mikereed-music.com


retour