THÉO CECCALDI
violon, alto, compositions
ALEXANDRA GRIMAL saxophones, voix
IVAN GÉLUGNE contrebasse
FLORIAN SATCHE batterie

JEAN-PASCAL RETEL vidéos
VINCENT BODIN lumières

SUR DES IMAGES DU FILM ENTR’ACTE DE RENÉ CLAIR (1924)

PHOTO_PM

À travers ce quartet, né en 2014 d’une résidence à l’Atelier du Plateau ayant pour thème “Les réalisateurs qui ont filmés Paris”, Théo Ceccaldi a choisi d’explorer le cinéma muet surréaliste des années 20.

Plus particulièrement inspiré par le film Entr’acte de René Clair, fantaisie expérimentale d’inspiration dadaïste, le violoniste compose en miroir avec l’univers du cinéaste, une partition lyrique et contrastée. Avec lui, Alexandra Grimal, Ivan Gélugne et Florian Satche – des improvisateurs réunis par une passion commune pour les projets pluridisciplinaires – interprètent avec maestria cette bande-son réinventée où se rencontrent un grand cinéma d’époque et l’écriture d’un artiste d’aujourd’hui.

Sur scène, l’univers minimaliste et poétique des deux créateurs visuels, Jean-Pascal Retel et Vincent Bodin, accompagne ce petit orchestre de chambre au service d’une forme hybride au pouvoir grisant.

Photo © Christian Taillemite

================================================

PREMIER ALBUM DISPONIBLE

Sorti le 25 septembre 2015
ONJ Records – L’Autre Distribution

nnn

================================================

LIENS

www.tricollectif
www.facebook.com/tricollectif

 


retour