EUROPA OSLO

CRÉATION JANVIER 2017

OLIVIER BENOIT composition, guitare
HANS PETTER BLAD textes
MARIA LAURA BACCARINI voix
JEAN DOUSTEYSSIER clarinettes
ALEXANDRA GRIMAL saxophone ténor
HUGUES MAYOT saxophone alto
FABRICE MARTINEZ trompette
FIDEL FOURNEYRON trombone
THÉO CECCALDI violon
SOPHIE AGNEL piano
PAUL BROUSSEAU claviers
SYLVAIN DANIEL basse électrique
ÉRIC ECHAMPARD batterie

Après Paris, Berlin et Rome, l’ONJ dévoile l’ultime volet de son projet européen dédié à Oslo. Nouvelle ville, nouvelles orientations artistiques, et premier projet pluridisciplinaire mêlant musique, poésie et voix. Fidèle à ses singularités d’écriture, aux confins du jazz, de la musique répétitive, minimaliste et du rock, Olivier Benoit a puisé ici son inspiration dans les différents courants artistiques du Nord de l’Europe et la singularité architecturale – entre traditions anciennes et incroyable modernité – de la capitale norvégienne. Pour rendre un hommage sensible à cette ville de contrastes, le compositeur s’est associé à l’écrivain et poète contemporain osloïte Hans Petter Blad, qui a extrait de son œuvre quatre poèmes réalistes, en écho à la musique composée. Des textes portés avec une intensité saisissante par Maria Laura Baccarini, artiste aux multiples facettes, chanteuse autant que comédienne, invitée sur ce programme.

L’ONJ a été accueilli en décembre 2016 à la prestigieuse Norges musikkhøgskole (Académie norvégienne de musique) pour la création du programme, dont la première sera présentée le 21 janvier 2017  au Studio 105 de la Maison de la Radio, dans le cadre de la série des concerts “Jazz sur le Vif”.

EUROPA  OSLO fera l’objet du quatrième album de l’orchestre, à paraître sur le label ONJ Records le 28 avril 2017.

Photo © Olivier Benoit


RÉSIDENCE DU 1ER AU 11 DÉCEMBRE 2016
À LA NORGES MUSIKKHØGSKOLE / OSLO
Académie norvégienne de musique.
Avec le soutien de l’Institut français de Norvège.

io       if_logo-norv-rvb


CRÉATION
CONCERT “JAZZ SUR LE VIF”

LE 21 JANVIER 2017 – 17h30
MAISON DE LA RADIO – STUDIO 105 / PARIS

21 AVRIL – 22h30
FESTIVAL JAZZ OR JAZZ 
THÉÂTRE, SCÈNE NATIONALE D’ORLÉANS
Réservez

22 AVRIL – 20h30
CONCERT DE SORTIE D’ALBUM
LA DYNAMO DE BANLIEUES BLEUES / PANTIN
Dans le cadre de la résidence de l’ONJ à La Dynamo
Réservez

NOUVEL ALBUM DISPONIBLE
LE 28 AVRIL

ONJ Records – L’Autre Distribution


HANS PETTER BLAD

Cinéaste, écrivain, poète, amateur de jazz, de Monk à Munch, ami des peintres, scruteur des coins et recoins d’Oslo, Hans Petter Blad arpente le bitume et compose une œuvre en rimes et rythmes. Cardiaques surtout. Sous les pavés, la rage. De créer. De regarder. D’écouter. De Lire. Depuis son premier long métrage “Hodiak” au début des années 90, qui lança une nouvelle vague norvégienne, de nombreux romans et pièces de théâtre, il n’a cessé de balancer entre le noir et le blanc. Un équilibre fragile d’une humanité qui se cherche. Hans Petter Blad cisèle le clair-obscur des âmes. Drôle et poétique à la surface mais au fond glacé et opaque. Comme une version givrée d’Olivier Cadiot. Tout texte est une proposition. Une invitation au voyage. Une extension du domaine de la lutte sous le soleil de minuit. À 54 ans, il a parcouru tous les arts que compte le monde, son accent rimbaldien l’a poussé sur de nombreux continents avec une légère préférence pour le vieux continent et sa lumineuse Paris. Ville de tous les possibles pour cet artiste du nord, explorateur des humeurs vagabondes, qui sculpte son œuvre tel un badaud ivre à la dérive des sentiments.

L’oreille toujours collée au cœur des vivants, Hans Petter Blad est un chasseur de respiration poétique qui plus jeune se rêvait en homme révolté camusien. Pour sa collaboration avec l’ONJ, il a épuisé ses recueils de poésie “Bibliothèque” (2008), “Marbre” (2010), “Musée” (2014), et “Clair-obscur” (2016). Des fragments de vie plus réalistes que surréalistes où la nature et l’homme dialoguent autour d´un bon vers pour qu’à la fin le mot l’emporte sur les maux.

Titres originaux, éditeurs, années de publication des recueils de poésie utilisés pour la création avec l’ONJ :

  • Biblioteket –Cappelen Damm (2008)
  • Marmor– Flamme (2010)
  • Museum– Flamme (2014)
  • Clair-obscur– Oktober (2016)


MARIA LAURA BACCARINI

Comédienne, chanteuse et danseuse d’origine italienne, Maria Laura Baccarini commence sa carrière dans le théâtre musical où elle interprète les rôles les plus importants du répertoire des grands classiques américains en Italie, mais aussi aux Etats-Unis et en Grande Bretagne (Sally Bowles dans “Cabaret”, Cassie dans “A Chorus Line”, Anita dans “West Side Story”, Roxie Hart dans “Chicago”, entre autres).

 En 2004, elle participe au spectacle “Nuit américaine”, un hommage à la musique américaine du 20e siècle produit et interprété par Lambert Wilson , sous la direction artistique de Régis Huby. La rencontre avec Régis Huby est le début d’une longue collaboration qui donne vie à deux albums : “Furrow – A Cole Porter Tribute” (2010, Abalone Productions) et “All Around”, une création originale de Régis Huby sur des textes de Yann Apperry (2011, Abalone Productions). 
La collaboration avec l’auteur se poursuit sur plusieurs projets : “Terra Vagans” (musique de Claude Barthélemy), “La Foire aux Chansons” (musique de Régis Huby) et “Calvinologie” (musique de Massimo Nunzi), les deux derniers ayant été enregistrés pour Radio France. Elle fait également partie du projet “Poète, vos papiers”, composé par Yves Rousseau et basé sur le célèbre recueil de poèmes de Léo Ferré.

Maria Laura Baccarini continue son parcours de comédienne en Italie en tenant le rôle principal dans “Concerto per un Poeta”, “I Have a Dream”, “Ascolta il Canto del Vento”, “La Nuit des Rois” (Verona Italy Shakespeare Festival), “Maria Stuarda”. En 2011, elle créé, toujours avec la complicité de Régis Huby “Gaber, Io e le Cose”, un duo violon-voix autour du répertoire de Giorgio Gaber, l’un des auteurs les plus engagés, intelligents et poétiques de l’histoire de la chanson et du théâtre italien. La première de ce concert-spectacle est donnée dans le cadre du festival Astiteatro33 en Italie, et a fait l’objet d’un album “Gaber, Io e le Cose (2015, Abalone Productions).

La nouvelle création “Waiting For The Night to Smile” est le fruit de son amour pour la musique de Stephen Sondheim, qu’elle partage avec la chanteuse Stephy Haik, et aussi l’occasion de collaborer pour la première fois avec les pianistes Stephan Oliva et Bruno Angelini.

 

 

 


retour