Intercontinental : l'ONJ met le cap sur l'Afrique du Sud

Publié le 14 juillet 2021

De Capetown à Stellenbosh, Susana Santo Silva (tpt) et Julien Soro (sax) parcourent l’Afrique du Sud à la rencontre de jeunes musicien•ne•s en devenir.

Sur l’invitation de l’association Musiquelaine qui oeuvre en Afrique du Sud pour la promotion, la diffusion et la transmission de la musique auprès de jeunes personnes défavorisées, l’ONJ est venu initier les élèves de deux établissements aux techniques de l’improvisation libre et à la musique d’Ornette Coleman.

Beaucoup de travail oui, car entre les différents workshops, les répétitions et les concerts, il a fallu déguster plusieurs vins sud-africains, tester les plages de la « Gordons Bay », et même randonner jusqu’au sommet de la « Table Mountain » (les mollets s’en souviennent).

Un parcours en deux étapes qui démarre à l’université de Stellenbosch auprès d’étudiants en cycles avancés.
Au programme : cours de composition, travail de l’instrument, répétitions et concert en orchestre !

Mais c’est aussi choc des cultures, car si les étudiants avaient déjà été confrontés au jazz notamment à travers l’interprétation de standards, l’improvisation libre et le langage du « soundpainting » leur était jusqu’ici totalement inconnu.

Une restitution du travail engagé s’est faite sous la forme d’un concert ouvert à tous les étudiant•e•s de l’université sur l’heure du déjeuner.

Un succès couronné par une bonne dégustation de vins ; étape indispensable à Stellenbosch qui regorge des meilleures vignes de la région.

Puis cap sur le Cap, à la rencontre des élèves de la Steenberg High School.
Située non loin des townships dans un quartier défavorisé de la ville, cette école bénéficie d’un programme de mécénat via Musiquelaine qui met des instruments de musique à leur disposition.

Initié•e•s à la pratique instrumentale dès le plus jeune âge, des vocations de musicien•ne•s naissent chez les élèves et de nombreux talents éclosent dans la classe dirigée d’une main de maître par le professeur Merlin Julie.
Certain•e•s d’entre eux/elles pourront bénéficier d’une bourse et poursuivre leurs études musicales à l’Université de Stellenbosch.

La classe de Merlin Julie

La complicité est immédiate, et Susana et Julien emmènent les jeunes à la rencontre d’Ornette Coleman et de son entêtant Theme from a Symphony :

En fin de semaine, ce sont les deux formations qui se réunissent pour un ultime concert aux côtés d’autres jeunes groupes locaux à l’occasion du C-flat Youth jazz festival :

Une bien belle expérience que l’on espère réitérer dans les années à venir dans des formes renouvelées.
Prenons-nous à rêver…

Retour à l'action culturelle
Partager