JULIE BERTIN

Conception et mise en scène
France
Dracula


Après des études de philosophie à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Julie Bertin entre à l’École du Studio d’Asnières en 2009 et intègre deux ans plus tard le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. En tant que comédienne, elle joue notamment dans L’Héritier de village de Marivaux mis en scène par Sandrine Anglade.

Elle débute comme metteuse en scène en adaptant librement L’Éveil du printemps de Frank Wedekind. Dès cette première expérience, la musique occupe une place majeure dans la conception et la réalisation de ses pièces.

En 2014, elle fonde aux côtés de Jade Herbulot la compagnie Le Birgit Ensemble. Elles signent ensemble l’écriture et la mise en scène de plusieurs spectacles : Berliner Mauer: vestiges en 2013, Pour un prélude en 2015, Cabaret Europe au printemps 2017, puis Memories of Sarajevo et Dans les ruines d’Athènes créés au 71ème Festival d’Avignon en 2017, avec lesquels se clôt leur tétralogie intitulée “Europe, mon amour” autour du passage du XXe au XXIe siècle.
Partageant le plaisir des grands plateaux et des pièces au souffle épique, elles poursuivent leur démarche d’écriture de plateau et de recherche sur l’Histoire récente, et travaillent désormais sur un nouveau cycle consacré à la Ve République française. L’hiver 2019, elles créent à la Comédie-Française Les Oubliés (Alger-Paris) et sont actuellement en cours d’écriture de leur prochaine pièce, Roman(s) national (titre provisoire), prévue pour l’automne 2020.

En parallèle de son travail au sein du Birgit Ensemble, Julie met en scène au Festival Lyncéus Notre petite ville de B. de Lucie Digout en juillet 2018 et Le Syndrome du banc de touche, écrit et interprété par Léa Girardet au Théâtre de Belleville l’automne dernier, repris par ailleurs cet été au Théâtre du Train Bleu à Avignon et en tournée la saison prochaine.

Photo © Olivier Allard
Partager