LOUISE DOUET-SINENBERG

Scénographie et costumes
France
Dracula


Louise Douet-Sinenberg est une artiste et scénographe basée à Paris et née en 1991 à Nantes.

Après une formation en design d’espace à l’Ecole Duperré et un semestre en sculpture à la Weissenßee Kunstschule de Berlin, elle sort diplômée en scénographie de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, en 2016.
Louise alterne entre projets personnels et collaborations avec des artistes confirmés. En 2014, elle est assistante scénographe pour 
Die Ehe der Maria Braun (Le Mariage de Maria Braunau théâtre Schaubühne de Berlin, dans une mise en scène de Thomas Ostermeier. En 2016-2017, elle collabore avec Karim Bel Kacem au Théâtre de la Colline puis au Théâtre de Vidy à Lausanne. Elle est scénographe au Conservatoire National d’Art Dramatique pour 60° Nord, mis en scène par Emmanuel Besnault ainsi que pour Après mais juste avant, mis en scène par Yvo Mentens. Depuis 2016, elle collabore avec les metteurs en scène Judith de Laubier, Benjamin Porée, Julie Bertin, Mathilde Gentil, Selin Altiparmak, Nicolas Guilleminot, ainsi que pour des événements de communication comme l’exposition annuelle de la Chaire “Innovation & Savoir-faire” de la Fondation Bettencourt-Schueller ou pour des productions de Hermès, My Little Paris, Solib, Mains d’Oeuvres, Rue de la Sardine, Profil de face, Sensee, Camper…

En 2016, elle présente son projet Déviations, un spectacle interactif, à l’ouverture de saison de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris et à l’ENSAD, et termine l’écriture de Ce qui arrive son mémoire de Master portant sur l’occasion, l’instant et l’accident, pour lequel elle reçoit la mention très bien.

En parallèle de son travail de scénographe, Louise conçoit des performances parmi lesquelles l’installation digitale Watch your traces, au musée Haus der Kulturen der Welt de Berlin ou le laboratoire éphémère UMR.6155 sur le parvis de la BNF, qui s’inscrivent, à l’instar de Déviations, dans une recherche sur le rapport de dissimulation sociale que nous pouvons entretenir avec nos inhabilités. Chacun de ses projets sont activés et n’existent qu’en présence de leur public.

En 2017, elle est l’une des lauréate du programme Création en cours et reçoit une aide au développement du CNC/Dicream pour son projet de spectacle jeunesse intitulé Loterie Solaire qu’elle conçoit en partenariat avec la metteuse en scène Mathilde Gentil. 

Partager