FANNY MÉNÉGOZ

Flûte
France
Dracula


Fanny Ménégoz est flûtiste, improvisatrice et compositrice. Savoyarde d’origine, elle est active sur la scène parisienne depuis 2008.

Influencée tant par les grands compositeurs des 20e et 21e siècles comme Debussy, Bartok, Ligeti ou Messiaen, par des géants du jazz tels que Coltrane, Miles Davis, Mingus ou Paul Motian, que par des artistes français plus contemporains tels que Benoit Delbecq, Jozef Dumoulin ou encore Magic Malik, auprès de qui elle a passé plusieurs années à se former et se perfectionner, elle est à la recherche de la symbiose entre structure et intuition dans la composition, et développe un langage singulier à travers l’improvisation. Les mélodies prégnantes, les formes instables, l’ambiguïté de l’harmonie, l’étrangeté et l’élasticité du temps sont autant d’objets qui la passionnent et qu’elle questionne dans les divers groupes auxquels elle prend part.

Elle dirige le quartet Nobi, qui a sorti son premier album “Eloge de l’envers” début 2019 sur le Petit Label, co-dirige le duo Dune avec le batteur Rafaël Koerner, qui sortira son premier disque sur le label Neuklang courant 2020, et fait partie du collectif Surnatural Orchestra. Par ailleurs, la flûtiste joue dans la Fanfare XP de Magic Malik pour laquelle elle compose, ainsi que dans Healing Orchestra. Elle jouera dans le Onze Heure Onze Orchestra #3, ainsi que dans le Red Star Orchestra pour son nouvel opus. Elle collabore plus ponctuellement avec la chanteuse réunionnaise Ann O’aro, Wolphonics, Chlorine free…

Fanny a joué une partie de la musique du film  Hitsh : une histoire iranienne  de Chowra Makaremi sorti en 2019 sur le label Alter Ego. Elle a écrit la musique du spectacle Trois histoires courtes du pays du soleil levant pour la comédienne Hiromi Asaï, ainsi qu’une partie de la musique du ballet Whose love, joué à Canton au Breaking Art festival en 2014.

Elle a enregistré avec Nobi, Dune, la Fanfare XP, Ann O’aro, Unklar, Wolphonics, Utopik, Surnatural Orchestra, Kevin Lam, Baïne, l’Aquarium Orchestra et Michelangelo 4tet, et pour le film Les hirondelles de Kaboul  réalisé par Zabou Breitman, ainsi que La tête haute d’Emmanuelle Bercot.

Photo © Sylvain Gripoix
Partager