GUILLAUME ROY

Alto
France
Rituels


Altiste improvisateur omniprésent sur les scènes du jazz contemporain et de la musique improvisée, fondateur du quatuor iXi avec Régis Huby en 1994, premier quatuor à cordes de jazz contemporain en France, rejoints depuis par Théo Ceccaldi et Atsushi Sakaï, Guillaume Roy n’a de cesse d’explorer la relation de l’écrit à l’improvisation.

Avec iXi, il multiplie les rencontres avec des solistes, récemment Michele Rabbia, Eivind Aarset et Jan Bang, Enrico Zanesi, Christophe Monniot, David Chevallier, Jean-Pierre Drouet, François Couturier, Yom, Louis Sclavis, Joachim Kühn, François Raulin, Pablo Cueco, Veli Kujala, Pierrick Hardy, le vidéaste Thierry Salvert, mais aussi avec d’autres formations, Dejan Terzic quartet, le trio Sound of Choices, le duo Pifarély-Couturier, le Quatuor Danel, Antoine Hervé Trio…
Il prépare pour 2020 un nouveau quartet qui réunira Sylvaine Hélary à la flûte traversière, Hélène Labarrière à la contrebasse et Pierre Tereygeol à la guitare.

En 2016, il créé un trio avec Stéphane Oliva au piano et Atsushi Sakaï au violoncelle.
Actuellement, outre le quatuor iXi et le trio Roy-Oliva-Sakaï, Guillaume travaille en solo, en duo avec Didier Petit, en trio avec Claude Tchamitchian et Vincent Courtois (Amarco), avec Hasse Poulsen et Bruno Chevillon. On le retrouve également sur la création The Ellipse de Régis Huby, au sein du nouveau Grand Lousadzak de Claude Tchamitchian et des projets Jusqu’au dernier souffle de Catherine Delaunay, Habka de Sarah Murcia et Kamilya Jubran ou encore Et autres noms d’oiseaux du collectif de compositeurs La Forge…

En 2012, il fonde avec la comédienne Corinne Frimas la compagnie Dire et Ouïr travaillant sur le théâtre musical et l’improvisé avec le duo Ex-Nihilo, le spectacle Con comme la lune sur des textes de Jean L’Anselme, l’octuor Les Cachalots avec Corinne Frimas, Mathieu Montanier, Hédi Tillette de Clermont Tonnerre, Lisa Pajon, Leïla Martial, François Merville et Pierre Tereygeol, et le trio Bestiaire Fantastique avec Corinne Frimas et Didier Petit sur des textes de Juan Rodolfo Wilcock.

En 2011, il créé le quartet Exubérances avec les saxophonistes François Corneloup, Christophe Monniot et le pianiste Julien Padovani.
Parmi les musiciens avec lesquels l’altiste a joué et joue encore, citons également : Christophe Monniot et Didier Ithursarry (trio Station MIR), Dominique Pifarély (Ensemble Dédales), David Chevallier (Gesualdo variations), John Greaves (Verlaines les airs), Denis Colin (nonet et Les Arpenteurs), Florent Corbou et François Merville, Pierrick Hardy et Henri Tournier, Joëlle Léandre et Christophe Marguet, François Raulin (Chine), Eric Brochard et Xavier Garcia, Kent Carter et Albrecht Maurer, Antoine Hervé, Edward Perraud et Jean-Luc Cappozzo (La Mécanique du charme)…

Il travaille régulièrement à des spectacles musicaux : Mon arbre à secrets mis en scène par Corinne Frimas et pour lequel il a écrit la musique avec la compagnie Vertigo et Neige rien un texte de Valérie Rouzeau mis en scène par Michel Froehly. Il a également fait plusieurs spectacles avec Dominique Vissuzaine et Jacques Templeraud, Gilles Zaeppfel, le Théâtre de Cuisine, le Théâtre du Campagnol, Aziliz Danse…
En 2017, il a composé sa première musique de film pour Favela Olympica du réalisateur suisse Samuel Chalard (sélectionné au festival de Locarno 2017).

Photo © Sylvain Gripoix
Partager