DANCING IN YOUR HEAD(S)
Nouveauté

DANCING IN YOUR HEAD(S)

LIVE AU FESTIVAL JAZZDOR STRASBOURG-BERLIN

Date de sortie : 21 août 2020
ONJ Records Ref. 474444 – L’Autre Distribution

DISPONIBLE EN DIGITAL ET CD

01. FEET MUSIC
INCLUDING OPEN TO THE PUBLIC
(ORNETTE COLEMAN)
02. JUMP STREET
(ORNETTE COLEMAN)
03. CITY LIVING
(ORNETTE COLEMAN)
04. GOOD OLD DAYS
INCLUDING MOB JOB & STREET WOMAN
(ORNETTE COLEMAN)
05. SOMETHING SWEET, SOMETHING TENDER
(ERIC DOLPHY)
06. DOGON A.D.
(JULIUS HEMPHILL)
07. LONELY WOMAN
(ORNETTE COLEMAN)
08. KATHELIN GRAY
(ORNETTE COLEMAN)
09. THEME FROM A SYMPHONY
INCLUDING MACHO WOMAN
(ORNETTE COLEMAN)


JEAN-MICHEL COUCHET saxophones alto et soprano
ANNA-LENA SCHNABEL saxophone alto, flûte
JULIEN SORO saxophone ténor
FABIEN DEBELLEFONTAINE saxophone ténor, flûte
MORGANE CARNET saxophone baryton
FABIEN NORBERT trompette, bugle
SUSANA SANTOS SILVA trompette
MATHILDE FÈVRE cor
DANIEL ZIMMERMANN trombone
JUDITH WEKSTEIN trombone basse
PIERRE DURAND guitare électrique
FRÉDÉRIC MAURIN guitare électrique
BRUNO RUDER fender rhodes
SYLVAIN DANIEL basse électrique
RAFAËL KOERNER batterie

GUEST TIM BERNE saxophone alto sur 06, 07 et 08

FRÉDÉRIC MAURIN direction artistique
FRED PALLEM orchestration
Excepté 04 Fred Pallem et Frédéric Maurin – 09 Frédéric Maurin

Concert enregistré par Philipp Heck, assisté de Jonas Heck, le 7 juin 2019
au Kesselhaus, Festival Jazzdor Strasbourg-Berlin, Allemagne.
Mixé et masterisé par Philipp Heck aux Studios Bauer, Ludwigsburg, Allemagne.


PRÉSENTATION

Avec Dancing in Your Head(s), album enregistré dans l’énergie du live au Festival Jazzdor Strasbourg-Berlin, l’ONJ nous offre une immersion dans la musique d’Ornette Coleman et d’artistes de sa galaxie à travers une relecture électrique et détonnante. Un hommage à cette figure majeure du jazz, qui fait la part belle au groove, à la fête et à la transe, avec en guest le saxophoniste américain Tim Berne.

C’est le premier programme qui a marqué le début du mandat de Frédéric Maurin à la direction artistique de l’ONJ. Célébrer l’œuvre d’Ornette Coleman comme un retour aux sources, aux premières amours pour le jazz, avec le désir de mettre en lumière sa grande liberté et son lyrisme tout en la donnant à entendre sous un nouveau jour. Extrêmement communicative et accessible à toutes les oreille, la musique de ce saxophoniste et compositeur de génie originaire du Texas revêt un incroyable pouvoir de jubilation collective. Ornette Coleman est d’ailleurs un musicien qui compte parmi ses fervents admirateurs de grands artistes relevant des esthétiques les plus diverses de Lou Reed à John Zorn, de Leonard Bernstein à David Cronenberg, de Yoko Ono à Thurston Moore ou Patti Smith, en passant par Pat Metheny et Claude Nougaro…

Pour la création de Dancing in Your Head(s) – qui emprunte son titre au fameux disque d’Ornette gravé en 1977 – Frédéric Maurin a confié une grande partie des arrangements à Fred Pallem (Le Sacre du Tympan), compositeur et arrangeur incontournable du paysage musical français, aux collaborations à 360°, pour qui Ornette Coleman occupe également une place essentielle dans son jardin secret.

Porté par un orchestre articulé autour d’une puissante section de saxophones et de cuivres, et d’une rythmique acérée, le répertoire revisite des morceaux empruntés à différentes périodes créatrices de l’artiste : de son quartet acoustique de 1959 (Lonely Woman) à sa transition électrique des années 1970-1980 qu’il a menée avec son groupe Prime Time très influencé par le funk de l’époque (Theme from a Symphony, Jump Street, Feet Music, City Living…). L’album déploie différentes suites dans lesquelles l’improvisation prend une place centrale. Les mélodies se superposent sans contraintes favorisant tout à la fois la liberté de chaque musicien et le discours collectif, et l’orchestre dévoile une large palette de couleurs mêlant jazz, blues et groove. En écho, l’ONJ aborde les univers de deux autres grands compositeurs et saxophonistes de jazz tout aussi novateurs, tous deux appartenant à la galaxie Ornette, en interprétant Someting Sweet, Something Tender d’Eric Dolphy et Dogon A.D. de Julius Hemphill. Une galaxie qui résonne jusqu’à aujourd’hui, également symbolisée par la présence de Tim Berne, invité exceptionnel de ce concert et musicien essentiel de la scène new-yorkaise depuis 40 ans.

Dancing in Your Head(s) invite avec le plus grand plaisir à (re)découvrir, dans une version totalement inédite en grand orchestre, ce répertoire qui a marqué l’histoire du jazz et qui demeure une source intarissable d’inspiration.

Avec le soutien de MFA et de la SPPF.

PROCHAINS CONCERTS

13 NOVEMBRE
CONCERT DE SORTIE D’ALBUM
LA SCAL / PARIS

30 JANVIER
FESTIVAL DU BLEU EN HIVER
L’EMPREINTE / TULLE

4 MAI
THÉÂTRE DE SAINT-QUENTINN-EN-YVELINES

Partager